PROJETS INTERNATIONAUX

Nous appuyons des initiatives de développement durable au Burkina Faso, au Sénégal et en Équateur et nos projets sont centrés sur certains domaines d’intervention, dont la gestion de projets intégrant l’approche Égalité entre les sexes, l’appui aux activités génératrices de revenus, l’atteinte de la sécurité alimentaire, le renforcement des capacités de prise en charge et la protection de l’environnement.
Dionewar-11-2017-Poisson fumé non décortiqué-Photo Marie Fall-version Web

Initiative de coopération régionale et internationale pour une meilleure adaptation des Iles du Saloum aux changements climatiques (2017-2021)

Le projet visant à réduire les pressions exercées par les communautés insulaires sur l’écosystème des mangroves, un allié inestimable pour la protection du mode de vie de ces communautés, a été proposé par le CSI, le LÉRAA, Agrinova et Transfert Environnement et Société qui ont formé un Consortium régional. Évidemment, des partenaires sénégalais et les communautés des trois îles bénéficiaires du projet sont au cœur de l’initiative. À cet effet, elle favorisera l’adoption de pratiques plus écoénergétiques et assurera l’utilisation et la commercialisation durables des ressources de cet écosystème, l’amélioration de la sécurité alimentaire et la mise en valeur du rôle et de la position des femmes transformatrices dans les collectivités locales. À terme, les femmes de six fédérations locales de groupements d’intérêt économique, soit environ 750 femmes, formeront le tout premier écosystème d’affaires dynamique des îles du Saloum, où leurs différents produits (coquillages, poissons, savons, etc.) auront un label commun et une image de marque.Ce projet est réalisé grâce à la participation financière du gouvernement du Québec, dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, financé par le Fonds vert.
IMG_0573-version Web

Investir dans le bien-être des adolescentes et jeunes femmes par approche holistique axée sur la santé sexuelle et reproductive au Sénégal et au Burkina Faso (2018-2020)

En 2018, le droit à la santé sexuelle et de la reproduction et les violences de genre constituent toujours des enjeux préoccupants. Le projet proposé par le CSI et ses partenaires locaux vise à améliorer l’état de santé et du bien-être des jeunes femmes burkinabè et sénégalaises par une approche holistique de la santé sexuelle et de la reproduction qui passe par le développement social de leur communauté. Nos partenaires régionaux, le Santé et mieux-être collectif de Mashteuiatsh et La Boite Rouge VIF, travailleront avec notre partenaire burkinabè, l’Association Pugdsada pour l’Éveil de la jeune fille et notre partenaire sénégalais, l’Association Nationale pour la Prévention et le Développement. Cette collaboration vise à accroître à la fois la capacité d’agir des jeunes femmes en ce qui concerne l’exercice de leurs droits et le capital social des communautés par la transmission de savoirs et de méthodes autochtones. Encourager la pleine participation des jeunes femmes en donnant une place au SOI (physique, mental, affectif et spirituel), à la FAMILLE (intergénérationnel) et à la COMMUNAUTÉ (en tenant compte des valeurs) constitue la véritable force de ce projet autour duquel plus de 4000 personnes seront impliquées directement. Projet financé par le Ministère des relations internationales et de la Francophonie du Québec.
Sans titre2

Autonomisation des jeunes filles dans les banlieues de Ouagadougou et de Dakar (2014-2016)

Ce projet au Burkina Faso et au Sénégal visait la protection des droits à la santé et à l’éducation des jeunes filles dans un environnement local favorable et le développement d’un leadership citoyen permettant la participation accrue des jeunes filles dans la sphère publique. Le renforcement des capacités locales par les échanges d’expertises, nécessite une importante mobilisation des partenaires en intervention sociale.